06/07/2005

envies d'échanges

J'ai eu Onze au téléphone hier soir. Parmis les différentes choses dont nous avons parlé ensemble, il m'a dit que quelqu'un lui avait dit que j'avais de la chance d'être entourée, aimée, de bosser dans le zoo...que visiblement ma vie était un conte de fée.
Quelqu'un trouve que j'ai de la chance.
 
Je peux comprendre cette réaction. Au vu de ce que je peux laisser comme trace ici, j'arrive à comprendre comment quelqu'un peut m'envier. Parce que ce blog a débuté au moment où se déroulait le tapis rouge qui allait enfin me transporter.
Mais j'échange sans sourciller. Si quelqu'un veut ma vie, qu'il la prenne avec tout ce que j'ai fait avant ce blog. Parce que rien ne se résume à ce que j'ai pu écrire ici.
Je ne suis pas en colère ou en proie à l'amertume vis à vis de ce genre de paroles que l'on a dites à Onze.
Non pas du tout.
Mais il est clair que je mesure toute l'importance de la moindre petite chose qu'il m'arrive en ce moment.
Il est temps de dire, aussi, que le chemin fut long.
 
Je suis aimée, certes.
De mes proches d'abord, très fort.
Mais j'ai été detestée par ceux la même.Pour avoir foutu en l'air quelques bonnes dizaines de réunions familiales, défoncée, crade au possible parce que les pores bouchés gardent mieux la came, la gueule enfarinée, venant taxer des tunes. J'ai insulté mes parents je ne sais combien de fois.J'ai traitée ma mère de pute à son travail parce qu'elle ne lachait pas dix balles. J'ai été aux abonnées absentes pendant de longs mois, plongeant mes parents dans l'inquiétude et le désarrois, j'ai volé ma famille, dès que l'occasion m'en était donnée.
J'ai inventée des histoires qui foutaient la merde entre mes amis, pour le simple plaisir de les voir se prendre la tête, parce qu'après tout, y'avait aucune raison que eux aient le droit d'être bien.
J'ai lachement abandonnée mes frangines, je n'ai connu Léa qu'une fois arrivée en prison. Elle avait déjà 4 ans !
 
Je suis aimée d'un homme, certes.
Mais combien en ais-je abusés, et combien ont abusés de mes faiblesses. L'un d'entre eux m'a même laissée un jour sur les trottoirs du boulevard de la chapelle, enceinte de lui, camée, sans une tune, coupée de ma famille.
 
J'ai du travail, certes.
C'est de la réinsertion. J'ai un cv qui vaut pas un clou, pas de dîplome, aucune qualification. Je gagne 100 € par mois.J'ai un casier judiciaire bien rempli. J'ai tout de même moins de chance d'obtenir un entretient à un poste important. Alors oui je nage avec des otaries. Vrai coup de veine...Mais à 45 ans bien trempés, le ferais-je encore ?
 
Je suis bien entourée, certes.
Mais le terme exact est "médicalisée". Je suis incarcérée, et même si aujourd'hui j'ai plus le pied dehors que dedans, j'ai tout de même un numéro de matricule à donner tous les jours pour signaler de ma présence, la sonnerie du soir me rappelle que le repas est servi à 18h30 dans un refectoire.
 
Ce blog marche bien, certes.
Mais je ne crois pas que c'était le but. Je pense que l'intérêt réel de ces posts était de me faire parler, moi qui ne savait faire que gueuler, insulter ou me taire.
Oui j'ai rencontré des gens formidables ici, que je suis génée de ne pouvoir remercier au même rythme qu'eux ne le font pour moi.
Mais ce n'est qu'un blog. Je viens y écrire. On vient m'y répondre. Ces réponses valent de l'or à mes yeux. Mais ce n'est qu'un blog. Même si Onze, Fabian, piero, nola, yves, val, miss'ever, flow,Jo, hijo, vince, paul, marty, catherine, bio, Clémentine, mik, fléa, meandres, ange, baby, muffy, chloé, carole, béa, vanille, hollynx, alexis et tous les autres participent évidemment à cette nouvelle vie qui m'est offerte aujourd'hui, même si leur soutient, leurs mots ont été des éléments extrèmement important, il est des souffrances que personne n'apaise vraiment pour moi.
 
 
La vérité c'est que oui, aujourd'hui tout va bien dans ma vie. Je me sens bien, heureuse et pleine de volonté pour faire face à ce qui va m'arriver.
A l'inverse d'un nouveau né qui ne sais rien, moi je renais mais en sachant tout.
 
Et même si je me sens au mieux de ma forme, je reste une ancienne tox, je n'aurais jamais plus ma maman, je ne connaitrais jamais vraiment ma petite soeur, j'ai une fille quelque part dont je ne saurais jamais rien, ma meilleure amie caro n'est plus là aujourd'hui, cécile ne sortira pas avant 7 mois et je me suis vue refuser ce matin l'accès aux visites pour venir la voir.
 
Alors oui tout va bien...mais si je pouvais tout recommencer, évidemment...

15:06 Écrit par emi | Lien permanent | Commentaires (26) |  Facebook |

Commentaires

... Evidemment...
En effet..

Bisous

Écrit par : Piero | 06/07/2005

pas facile la vie... mais tu peux t'en sortir haut la main!!!!!!
tu es une battante...

Écrit par : superlolo | 06/07/2005

Le passé est le passé Tu ne peux pas revenir en arrière, certes.
Mais tu peux aller de l'avant.
Oui, tu as un casier judiciaire et alors...
Personne ne peut te juger.
Personne ne sait ce que tu as vécu.
Tu es en train de t'en sortir.
Tout le monde fait des erreurs...
Ne te tortures pas avec ton passé, laisses le derrière toi.

La perte de ta maman et ta petite soeur, c'est tellement injuste...tellement...

Maintenant...tu dois réapprendre à vivre.
Apprécies chaque jour qui t'es offert.
Personne, en tout cas pas moi, dirait que tu as de la chance.
Pas avec ce que tu as traversé.
Je dirais que tu as du courage...que tu es une battante et que ce que tu es devenue aujourd'hui, c'est à toi seule que tu le dois.

Mais celà n'engage que moi.

Bisous
Catherine.


Écrit par : Catherine | 06/07/2005

envie de soulager C'est vrai qu'on a tendance à oublier ce que tu traverses... On est là derière notre écran, bien installés, au boulot ou à la maison... Et on lit, comme si c'était une histoire... mais c'est ton histoire, ta réalité! Je pense que c'est bien de nous le rappeler.

Courage tite Emi, continue à te battre, pour renaître.... en sachant tout!
Bizz

Écrit par : Lilimoncello | 06/07/2005

... Lilimoncello: j'ai pensé à toi dimanche dernier au resto ("le Pescarese" à Couillet..)
Ben le verre du patron c'était du Limoncello....
Ma mère en boit pas, ma soeur en boit pas et ma femme en boit pas...
Ca veut dire que mon beau-père et moi on s'en est enfilé à mort....
après avoir tout bu, j'ai donné mes clés à ma mère, j'avais ce petit sourire débile agraffé à mes joues...
Tu sais le sourire post-limoncello...

Pffff, qu'est-ce-que c'est bon...

ciao

Écrit par : Piero | 06/07/2005

Douce Emi Oui les blogs ne sont que des mots où il est plus facile de dire que de faire ! Plus facile de dire : je pense à toi alors que l'on en à rien à foutre !
Evidement !
Pourtant, ces morceaux de vies, affichée devant nous, sont des leçons à apprendre ! Elles peuvent servir à qui sait les lire ! A qui sait les décoder. Nous avons eu le privilège de pouvoir te lire, dans ta douleur, dans tes espoirs. D'une écriture crue, brute, qui est devenue, subtile et sensuelle.
En fait Emi, Je crois que c'est nous qui avont la chance de t'avoir parmis nous !

ça à l'air con comme ça, mais, par exemple, lorsqu'un clodo, les yeux embrumés de poudre viens me taper du fric, c'est à toi que je pense et surtout, comment j'aurais réagi si je ne t'avais pas lue ! J'ai appris à lire dans ces yeux là, à ne plus les éviter ....

Écrit par : Nola | 06/07/2005

^^ c'est triste petite Emi... mais pourtant, malgré le monde, la chenille s'est transformé en papillon, a déployé ses ailes, c'est envolé... l'attérissage se fera sans doute, et tu chercheras encore le pourquoi des choses mais crois-moi petite Emi, ta vie n'est plus un cauchemard et ne le sera plus car je te sais forte, vaillante et que tout ces "accidents" de parcours t'on fait murir... tu sortiras gagnante Emi... tu vas battre la vie! je le sais moi...
bisous tt doux
Vanille

Écrit par : Vanille | 06/07/2005

- La vie continue.. avec ou sans toi. Alors autant essayer de la rendre la plus agréable possible tout en assumant ce qu'on est. Respire.

Écrit par : F. | 06/07/2005

Tu as raison... "Il est des souffrances que personne ne pourra jamais apaiser". Voilà pourquoi tu n´as pas encore trace de mon passage régulier.
Ici la réflexion de cette personne qui dit que tu as de la chance est "irresponsable" ou "immature".
Continue ta route ma petite Emi. Dans mon coeur, tu resteras...Je n´écris jamais parce qu´il n´y a pas de mots, pour moi ça dépasse les mots...

Écrit par : Julia de Paris | 06/07/2005

côté pro tu finis ton roman, tu harcèles par mail tous les éditeurs de st germain, tu es publiée, tu vends 300 000 exemplaires, tu gagnes le goncourt, tu achète un apart avec jardin rive gauche [bond de 20 ans] et à 45 ans tu est la meilleure amie de Pivot ;)

Écrit par : jo | 06/07/2005

...... (mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir dire et qui n'a été dit ?)
Heu...Arf, tant pis, je répète : t'es une battante, évidement, y'aura des obstacles, mais tu les surmonteras, j'le sais, j'le sens !....Pis, il y a des gens qui ne connaissent par leur chance...Mais bon ^^

Bizouxxx

Écrit par : Miss Ever' | 06/07/2005

rectification Je devrais, je devrais pas, si, parce que ça me tient à cœur et que des mots que j’ai dit ont été entendus avec toute la spontanéïté révoltée de quelqu’un qui t’aime et veut te protéger. (C’est beau.) Je n’ai jamais dit « Elle a de la chance, Emi. » , j’ai dit « Elle a de la chance d’aimer, Emi. » et ce mot la à lui seul fait toute la différence. Pour avoir lu ton blog de par en par sur les incitations de Onze qui n’a pu se retenir de me parler de toi pendant un bon quart d’heure la première fois qu’on s’est vu, je suis loin de penser que tu as de la chance. Il faudrait que je sois conne, insensible, pouffiasse embourgeoisée voire tout ça à la fois pour penser une chose pareille. Je suis comme les autres, j’aurais voulu prendre ta douleur en lisant pas mal de tes lignes, et tout en m’estimant heureuse d’avoir ma maman et ma sœur, je me suis sentie coupable de nager dans ma situation parfaite qui me demande si peu d’efforts quand toi tu dois te battre pour tout réapprendre, acquérir à nouveau une vie à toi et tout reconstruire. Si il t’a dit « que quelqu'un lui avait dit que [tu] avais de la chance d'être entourée, aimée, de bosser dans le zoo...que visiblement [ta] vie était un conte de fée. » c’est qu’il a mal transmis.
Je le pense aussi peu que n’importe qui ici, mais ça n’empêche pas que sur certains petits points précis tu peux avoir de la chance, parce que comme d’autres l’ont déjà dit ici, il n’y a pas de fatalité. Pour moi les gens qui aiment ont de la chance d’aimer, quelque soit leur parcours, leur vie, leur emmerdes, on est tous égaux devant ça : je sais c’est naïf, c’est con, seulement voilà, personellement c’est comme ça que je l’ai ressenti et j’ai donc dit « Elle a de la chance d’aimer, Emi. » Je n’échangerai pas ma vie contre la tienne parce que la façon dont tu parles de ton passé dissuaderait n’importe qui sain d’esprit de faire les même erreurs et de toucher aux mêmes saloperies, par contre la vie que j’ai, même si elle ne me paraît pas avoir quoique ce soit de sensas, je suis prête à la partager un peu avec toi et à faire ta connaissance si l’envie t’en prend.

(ce malentendu me pèse)

Dame

Écrit par : Dame | 06/07/2005

Un petit bonsoir Bonsoir Emi,
Cela faisait un petit temps que je n'étais venu te lire, je l'avoue. Je suis fort occupé par un autre combat, tu sais bien lequel.
Le temps passe si vite, j'ai placé ton lien sur mon blog alors qu'il affichait encore autour des 90 jours, en une fois, je réalise qu'il n'en reste plus qu'une vingtaine, la vie passe si vite, je crois que c'est surtout à cela que tu dois te préparer, une fois dehors, trouve vite tes marques et profite un max de la vie.
Ne t'inquiète pas trop pour tes capacités, je pense que ton blog est le plus beau CV que l'on puisse avoir.
Lorsque j'ai fait mes études d'Architecte Paysagiste, la dernière année était une année de stage, je l'ai faite dans une entreprise de jardin qui utilisait des handicapés de toutes sortes, il y en avait des physiques, mentaux et sociaux, c'est à dire des anciens délinquants. Et bien crois moi, que j'ai appris beaucoup de leurs part, tous ces gens valaient beaucoup mieux que la plupart des gens soi disant "normaux" que je fréquente actuellement.
Tout cela pour te dire que ce blog, qui n'est peut être qu'un blog parmis des millions, est bel et bien le blog d'Emi avec la plus belle partie de toi.
Tu as de nombreuses qualités qui se dégagent à travers tes écrits et n'importe quelle personne qui le lira ne tiendra aucun compte de ton passé. Tu as, à mon avis toutes les chances de trouver un emploi et n'hésite pas à citer ton blog comme CV.
La vie est pour tout le monde un combat de tous les jours, avec celui que tu viens de mener, te voila bien armée pour la vie de tous les jours.
Allez, courage Emi, ne pense plus trop au passé, regarde bien loin devant toi et observe les nouveaux horizons qui vont bientôt s'ouvrir à toi.
Amitiés.

Écrit par : Alain | 07/07/2005

EMI A ta disposition et/en collaboration avec "l"équipe" Oui EMI,

Parlons concret au de là de ce merveilleux don d'écriture maintes fois salué par +sieurs d'entre nous [je t'achète le bouquin dès qu'il sort +;)...]

Comme je te l'ai déjà dit précédemment, les "Projets Professionnels c'est censé être mon métier".
Bien sûr, un "Projet de Vie" ne fonctionne que si le trépied Pôle familial-Pole Professionnel -Personnel a toutes ses "jambes"...
Sinon, c'est comme le vélo on chancelle voire on tombe...

Si tu le souhaites, à distance, je te ferais parvenir un certain nombre de documents/outils pouvant être utiles à ta réflexion. Ces documents, si tu les fais "vivre" seront une première étape pour les démarches à venir...

Je m'engage formellement ici au travers de ce post/blog d'accompagner dans la mesure de mes moyens tes tentatives de "réinsertion"...
[je déteste ce mot car, pour moi, à partir du moment ou on a 2 jambes et qu'elle sont sur/par terre personne n'a besoin de "nous les insérer" ;+)]

Si tu le veux donc je puis être une sorte de "Coach virtuel" et ce, toujours à distance...

Amitiés, Soutien et Courage,

a+

Hijo de la Luna/Pierre

Écrit par : hijo de la luna/Pierre | 07/07/2005

réponse Je voudrais tout d'abord vous remercier tous, une fois de plus pour tout le soutient que vous m'apportez.
Ne pensez pas que je vais mal ou que je nage en plein spleen, parce que ce n'est pas le cas. J'ai bien compris ce que je devais faire et je compte bien me mettre sacrément au boulot.
Je voudrais réponse à Dame.
Je suis très heureuse que tu sois venue me parler ici et je tenais simplement à te dire qu'il ne faut pas être génée de quoi que ce soit.
Effectivement j'ai soit mal compris ce qu'a voulu me transmettre Onze, soit mal interprété, soit il s'agit de quelqu'un d'autre qui lui aurait parlé de cela.
Peu importe de toute façon, je tenais à te dire que je comprennais ce type de réactions à mon sujet. Et que ce post ne cherchait pas à être revanchard. Je voulais juste remettre un peu les choses à leur place, puisque c'est aussi et surtout ce qui me permet de rester debout et de continuer d'avancer.
C'était simplement l'occasion de dire que "oui" effectivement, on peut m'envier d'être aussi entourée, aimée depuis quelque temps, on peut même m'envier d'aimer autant les gens qui me sont chers, mais qu'avant cela....

en tous les cas j'accepte volontiers ta proposition d'apprendre à nous connaitre.
Je pense que tu peux demander mon mail à Onze.
Merci encore.

Écrit par : emi | 07/07/2005

Quelle magnifique introspection ! Quel recul. Quel regard.
Je te félicite, Emi. Quel chemin parcouru.
On ne peut pas tout recommencer, c'est sûr mais on peut commencer une nouvelle vie et là, tu es en train de le faire.
Plein de pensées, plein de bisous.

Écrit par : Hollynx | 07/07/2005

... sans mots...mais avec pleins de sentiments et d'images dans la tète, a chacun de tes posts tu nous invitent a ça, merci*

Écrit par : armatt | 07/07/2005

cado Je t'offre ce poeme qu'un ami avait écrit pour moi au sortir d'une mauvaise passe, il te correspond encore mieux qu'à moi:

La porte est refermée sur ton ancien passé,
Sur tout ce que tu as vu, tout ce que tu as vécu,
Sur l'hiver ennuyeux qui t'avait élevée,
La porte est refermée et ne s'ouvrira plus.

Hier le froid mourrait, le blanc lugubre aussi.
Hier tes cauchemars finissaient par se taire.
Hier la nuit obscure exauçait tes prières
En allant s'endormir, baillant dans ton oubli.
Hier tu as reconnu le soleil de la vie
Qui grimpait au plus haut pour éclairer la terre.

La porte est refermée sur ton ancien passé,
Sur tout ce que tu as vu, tout ce que tu as vécu,
Sur l'hiver ennuyeux qui t'avait élevé,
La porte est refermée et ne s'ouvrira plus.

Aujourd'hui tu ne vois que le vert du printemps :
Au loin les oiseaux chantent et volent dans le ciel,
Tandis que dans les près la vie se renouvelle
En parsemant de fleurs ce viel océan
Qui a toujours bercé les innombrables amants
Qui viennent s'adorer dans son doux lit charnel.

La porte est refermée sur ton ancien passé,
Sur tout ce que tu as vu, tout ce que tu as vécu,
Sur l'hiver ennuyeux qui t'avait élevée,
La porte est refermée et ne s'ouvrira plus.

Et toi tu marches enfin sur le chemin d'amour
Pour aller jusqu'à lui dont tu avais tant rêvé.
Tu marches de bon coeur respirant la beauté
Dont ton âme parfume les roses alentour.
Tu marches de bon coeur bien heureuse du retour
De tous ces sentiments que tu t'étais cachés.

La porte est refermée sur ton ancien passé,
Sur tout ce que tu as vu, tout ce que tu as vécu,
Sur l'hiver ennuyeux qui t'avait élevée,
La porte est refermée et ne s'ouvrira plus.

Souviens-toi par quoi tu es passé, et dis-toi:
tu as 200 fois mieux, avances mais oublis pas le passé et cherche le contraire ...



Tu es sur le bon chemin Emi....

Écrit par : breacko | 07/07/2005

Sache.... ....qu'on a toujours le sourire après un limoncello..... ;o))

Écrit par : Lilimoncello | 07/07/2005

Salut Je passe te faire un gros bisous

Écrit par : Yves | 07/07/2005

humm on a autant de positif que de négatif et ......à chaque négatif tu as un positif....mwouai ,je me comprend ;-))))
gros bisous

Écrit par : Bio | 07/07/2005

... Plus que quelques jours pour toi ... mon fils, lui, n'a pas voulu attendre pour sortir. Il est né ce dimanche à 1h08 ....

Bizoukes ...

Écrit par : Mateusz | 07/07/2005

To Emi with those now very famous beautiful eyes... Hi Dear Emi dear,

I've been thinking about many things recently, specially about you leaving in less than 20 days... It means : no more "so-strong.skynetblog.be" isn't it so ....?
Je suis très contente que tu retrouves enfin "ta liberté", si chèrement gagnée il faut le dire. Et au même moment, je sens déjà que tu vas beaucoup, beaucoup me manquer.
Que deviendras-tu, que feras-tu, où seras-tu ?
Comment saurais-je si tu vas bien ? Si tu n'as pas besoin d'un coup de main ?
Tu n'es pas encore partie que je m'inquiète déjà comme une vraie mémère, c'est malin...
Alors cela serait vraiment bien que tu laisses un contact où on pourrait ( ceux qui t'aiment ) te retrouver pour te demander de tes nouvelles. Hein ?
Qu'est-ce t'en penses ?
Think about it ... a little bit.
Well, see U around right ...
Big big big hugs
Béa

Écrit par : Béa | 07/07/2005

... il y a j'ai de la chance et comme toi j'aide la chance...

Écrit par : mik | 07/07/2005

... j'imagine bien que ta vie a été un enfer plus d'une fois avant ce blog. Qui n'est d'ailleurs qu'un infime reflet de ta vie. Tu nous fais partager uniquement ce que tu veux bien nous faire partager. Moi, j'essaye d'imaginer comment ça doit être... Genre l'autre jour, je regardais trainspotting... C'est débile, mais j'ai pensé à toi. Oui, je te le dis, j'ai pensé à toi. J'ai essayé d'imaginer comment ça devait être chez toi dans des moments comme ça...
Mais c'est pas facile non plus d'imaginer, pour moi, derrière mon pc en te lisant, toutes ces souffrances que tu as traversées...
Je me dis que cette putain de vie elle t'as pas fait bcp de cadeaux... Peut-être un petit peu plus maintenant, car tu arrives à t'en sortir avec cette énorme volonté qui t'es propre et dont on peut se rendre compte en lisant ce blog.
Le chemin parcouru fut long, il est bientôt fini, je l'espère d'effinitivement. Courage.

Bisous

Écrit par : flow | 08/07/2005

ouais, pas terrible... Mon précédent commentaire... Avec des fautes en plus... (ouhouhou la honte !!) j'ajouterai juste que ton passé, c'est ta force d'aujourd'hui...

"Plus profondément le chagrin creusera votre coeur, plus de joie il pourra contenir..." voilà.

Écrit par : flow | 08/07/2005

Les commentaires sont fermés.