13/06/2005

pensées...

Aujourd'hui, j'ai l'esprit partout...
 
J'ai des pensées pour mon papachériquejaimealafolieauchocolatetalacremechantilly....il est très courageux...Vendredi soir, nous sommes allés en famille jusque "le rebord du monde"...dans un silence pesant, les vagues sont venues nous chatouiller les pieds. Receuillement personnel et collectif, chacun y va de sa larme ou de son soupir d'incompréhension. C'est difficile d'aimer les gens de cette façon....
 
La maison est triste...plus un cri, plus un rire d'enfant, plus de mouvements perpetuels. La maison est vide...vide de bruits, vide d'odeurs, vide de gens, vide de musiques, vide de courses, vide de vie.
La maison est morte.
 
J'observe la façon d'agir de papa. Il cherche le moindre truc,  comme s'il n'était jamais rentré dans cette maison. Il s'énerve...comme un mari grommelle "c'est pas vrai, mais elle  a mis ça où maman ???!!!", semble t'il se dire...
Je me lève et viens poser ma main sur son épaule
"- hé, papa, ça va ?
- oui, je cherche juste ces foutues acryliques, je sais pas ou elles sont !
- papa, t'enerve pas...tu as regardé près du bureau ?
-.....non ! ( dans un relachement total, l'air de dire "pffff tu as raison...merde...").
 
Papa s'enerve, papa s'impatiente.
"elles me manquent tu sais , me lache t'il dans le bureau alors que nous nous sommes décidés à s'attaquer à une toile 1,90x4m, elles me manquent..."
il a le regard fixe, l'esprit déjà loin, il est dans ses songes, ses souvenirs, ses pensées heureuses du temps ou elles étaient encore là...
"moi aussi elles me manquent..."J'ai la boule à la gorge, je sens les yeux se remplir d'eau...("pas pleurer, pas pleurer, pas pleurer").
Papa me regarde, me sourit, et me fais un signe de tête vers la toile en souriant : "bon on s'y met ?".
Voilà, c'est fait...nous en avons parlé, elles nous manquent, mais nous devons continuer....lui même le sait.
 
Le soir je retrouve quelques amis avec lesquels je sors boire un verre, c'est plutot agréable, mais j'ai l'impression d'avoir raté un train, ou peut-etre pris un train d'avance. Je sens un décalage complet entre eux et moi. Je ne me retrouve pas et je suis plutot pressée de rentrer à la maison...C'est chose faite vers 3h du mat.
Je suis rentrée par la plage. Toute la plage rien que pour moi. Pieds nus.
Les yeux sur l'ile d'en face...
 
Je me couhje mais m'endors difficilement. Différents souvenirs me reviennent en mémoire...Je pleure sans le vouloir. Je pense à maman et à Léa. Je me rappelle des choses faites ensemble...Je me rappelle des moments difficiles ou, dans cette même chambre, je crevais la gueule ouverte à supplier mes parents d'aller me chercher ma came. Je me souviens des mots que j'ai dit à ma maman, des yeux noirs que je lui faisait. Des souffrances que je leur ai donné à supporter. Je me sens devenir quelqu'un d'autre.
J'ai encore sur les murs de ma chambre, les posters, cartes, mots, bibelots et autres merdes d'adolescente. Toute mon ancienne vie se résume donc à ça.
Chaque chose ici se partage avec un souvenir precis...
Je crois que tous ce qu'on possède, notre vie même, nous ramene toujours à un souvenir.
C'est fou ce besoin de mémoire qu'on entretient tous...Ne plus en avoir nous eviterait de trop nous pencher sur nos erreurs et nos doutes. Pas de souvenirs, c'est pas de recul, aucun regrets, aucun remords...
Mais c'est triste aussi...parce que ce n'est pas de partage, pas de réconfort, et puis c'est personnel. Pour la même situation je suis certaine que je n'ai pas les memes souvenirs de papa !
Je me sens grandie, je me sens plus vieille. Je me sens presque femme... J'ai changé là...je le sens tout en moi.
 
 
samedi le temps est splendide, il fait 31°, le ciel est d'un bleu à faire palir les parisiens. Petit déjeuner sur la terasse. Papa est déjà levé...je m'assois et parcours des yeux, la table divinement garnie quand il arrive ,le panier à croissants dans la main, le sourire sur tout le visage. Il me les tend...
Il prend le relai avec le sourire, desormais les croissants du samedi, ce sera lui...
Clarisse nous rejoint, elle n'a encore rien de prevu cet apres midi. Je m'inquiète un peu pour elle. Je l'entends plus beaucoup, je la trouve très absente. Je lui propose qu'on aille toutes les deux à la plage. elle accepte. Papa est content, il sait qu'elle arrivera à me parler si on est que toutes les deux.
Elle me confie sa "peur" d'etre seule avec papa. C'est une adolescente de 14 ans. A cet age, il y a quand meme un paquet de trucs qui se met en place et qui sont pas facile à vivre, pas facile à dire à la maman, alors au papa pfff, ça devient carrément mission impossible....Je comprends...je lui explique.
Pauvre gosse...putain, c'est vraiment injuste parfois...
Je la rassure...Je serais là tous les week-end maintenant donc si elle veut qu'on parle de quoi que ce soit, je serais là...et puis mes absences sont bientot terminées...
 
Et papa, formidable papa, qui nous ouvre la porte d'entrée au moment ou on revien...Je vois mon ami J, mon putain de pote J...je lui saute dans les bras, je suis trop contente de le voir...
Je comprends pas ce qu'il y a ! Les tables sont nappées, prètes à accueillir le buffet de saldes que je vois préparées dans la cuisine..on sonne...c'est mon pote !!! avec sa table de mixage, les platines et tout le tralala.
Je me retourne vers mon pere : "on fait la fete ?...on fait la fête ? !! putain on fait la fete !!!".
Clarisse à le meme sourire que moi.
"j'voulais casser ce silence, ça devenait un peu lourd"...Il a invité mes meilleurs amis, mes cousins, cousines, ses amis à lui, les amis de Clarisse...
J'aurais meme un cadeau dans la soirée...Gérard et antoine. Ils ne resteront pas longtemps, mais ils seront venus.
 
J'me sens bien, tout va bien, j'ai un papa genial, une maman douce comme une peche, des petites soeurs formidables, des amis adorables...
Vers trois heures, je m'isole un peu du groupe...j'aime bien etre en retrait des foules parfois, et les regarder, les observer, dans le seul silence des bruits de fonds...
Je les regarde, je pense à tous les gens que j'aime...Je pense, à mes amours là bas que je vais quitter bientot, je pense à Laurent, très fort, j'espère que mes pensées positives vont jusque lui et croise les doigts, je pense à Fabian, dont le coup de téléphone de ce soir avait un ton inhabituel, un quelque chose d'amusant, d'enfantin...je pense à tous les gens que j'aime. Je pense à moi aussi...
 
Je repars cet après midi, je vais bosser jusque mardi...
Putain de merde, je vais à 100  l'heure mais c'est trop bon...
je suis vivante, bordel je suis vivante !

10:56 Écrit par emi | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

^°_°^ :( c beau de te voir ainsi, ça fait du bien... mais chaque fois que jviens ici, je chiale!!!!!!!!!!!!! :'(

Écrit par : Vanille | 13/06/2005

souvenirs Sache qu'avoir de bons souvenirs d'enfance est un bien précieux que je t'envie!

J'ai profité de ce week-end pour te lire entièrement et j'en suis encore toute retournée.
J'avais survolé ce blog depuis quelques semaines, je te connaissais un peu, juste assez pour être touchée, boulversée, attendrie.
Maintenant, j'ai suivi ton évolution.

Waow, mais quel beau papillon cette chrysalide est en train de nous fabriquer.
Tu as des parents formidables et une chance inouïe malgré tout.

Puissent les démons de cette merde ne plus jamais hanter tes jours et tes nuits.

Je te le souhaite de tout coeur.

Bizz

Écrit par : mimi | 13/06/2005

... Et oui, tu es vivante...
Et comme le dirait Aimé (Eric de Eric et Ramzy) dans la série H:

I'M A LIVING ROOM...
Bisous

Écrit par : Piero | 13/06/2005

Alive les souvenirs sont lesplus douloureux, jusqu'a ce qu'ils deviennent une force supplémentaire, une partie de la mémoire qui nous feront sourire. Je sais qu'il est encore trop tôt, mais lorsque la vie continue, on se surprend à espérer ...

Écrit par : Nola | 13/06/2005

Tu as un papa formidable Et tu es formidable.
Idem, je pleure...
Tu as un réél talent d'ecriture, Emi.
Tout transpire à travers tes écrits...tes peines, tes joies....
Bisous
Catherine

Écrit par : Catherine | 13/06/2005

Tout comme Vanille, tout comme Catherine... Moi aussi, presque à chaque fois que je viens ici, ça "me fait couler l'eau des cils", comme dirait Jeanne Cherhal. Mais ce n'est du chagrin que quelquefois. Alors que c'est toujours de l'émotion intense à l'état pur. Catherine a raison, tu as un talent d'écriture hors du commun, on VIT vraiment AVEC TOI tout ce que tu nous racontes, c'est fabuleux.

Ce post-ci était particulièrement fort. Et il finit bien ! :o)

Merci. Bizoux

Le Vince

Écrit par : Wineblood | 13/06/2005

Coucou Emi... Ravi de te retrouver et de te lire après ton week-end bien rempli !
Je te trouve de plus en plus !
Non, ne cherche pas de plus en plus quoi ?
De plus en plus... C'est tout !
Je lis les comm'.
Suis très content que Mimi ait tout lu.
C'est une fille super géniale que je connais depuis longtemps déjà.
Je lis aussi le commentaire de Catherine.
Elle parle de ton talent d'écriture, et elle a un milliard de fois raison.
J'aimerais bien qu'on en parle un jour ...
Bisous.

Écrit par : le Râleur.na | 13/06/2005

Oui, Emi a un reel talent Et tu vois Emi,
Ce blog
Tu devrais en faire un livre parce que c'est tellement emouvant et prenant...que beaucoup de jeunes prendraient exemple sur toi et ton expérience
Ca leur ouvrirait les yeux sur les dangers de la drogue.
Crois moi
Tu as du talent, du courage, et une écriture hors du commun.
Bisous
Catherine

Écrit par : Catherine | 13/06/2005

se souvenir des belles choses... et des autres... "La mémoire, c'est curieux, s'attarde délicieusement là où les yeux ont pleuré. "
[Hugo Pratt]
ne pas oublier, laisser les larmes couler, laisser place aux doux souvenirs, laisser place à l'espoir, laisser place à la vie... vivre et ne rien oublier! Tu as ce don Emi, ce don précieux... je t'embrasse très fort!

Écrit par : nanou | 14/06/2005

EMI... V.I.E. "Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parceque nous n'osons pas qu'elles sont difficiles" Sénèque

Et toi tu oses EMI

Tu oses exprimer tes Talents

* à Vivre, cela nous explose à la figure
* tes 100000 Idées à exprimer
* d'Ecriture pour nous faire partager avec finesse tes émotions

Bref, avec toute la richesse intérieure de ceux qui ont vécu des .... choses :

tu es une belle V.I.E.

a +

Admiration, Soutien et Bonheur pour toi et les tiens...

Hijo De La Luna !!

Écrit par : Hijo De La Luna | 15/06/2005

EMI... V.I.E. "Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parceque nous n'osons pas qu'elles sont difficiles" Sénèque

Et toi tu oses EMI

Tu oses exprimer tes Talents

* à Vivre, cela nous explose à la figure
* tes 100000 Idées à exprimer
* d'Ecriture pour nous faire partager avec finesse tes émotions

Bref, avec toute la richesse intérieure de ceux qui ont vécu des .... choses :

tu es une belle V.I.E.

a +

Admiration, Soutien et Bonheur pour toi et les tiens...

Hijo De La Luna !!

Écrit par : Hijo De La Luna | 15/06/2005

... en retard, très en retard je viens de lire ce post....tellement bouleversant... j'aurais tant de choses à te dire, à t'écrire, mais les mots restent dans la gorge alors que les larmes coulent sur mes joues.... alors je pense juste que je vais te dire ou te répéter une fois de plus que tu es qqun de formidable Emi... j'espère au moins que tu le réalises.... Tendrement...

Écrit par : katy | 18/06/2005

Les commentaires sont fermés.