04/05/2005

chassez le naturel....il revient au galop

Cécile vient de péter les plombs. Je le sentais venir gros comme une maison depuis ce matin. J'la trouvais nerveuse, impatiente. Elle transpirait comme une dingue ce matin. Et ça c'est un signe qui trompe pas.
 
Elle craque...fais chier putain, ce genre de moment de flippe il nous tombe tous sur la gueule, parce qu'à chaque fois on se demande si le prochain coup c'est pas pour nous.
 
Je supporte plus ces images là du junkie en manque. J'ai l'impression de me voir lors de certaines crises. Cécile elle a grave du mal à décrocher. Pas seulement à la came, mais à sa vie d'avant. Elle a personne elle pour s'évader vers l'exterieur. Y'a personne qui l'attend dehors...alors je crois qu'elle est pas préssée de partir.
 
Elle est arrivée avant moi ici. Elle elle a pris beaucoup d'héro, et puis je crois que c'est une vraie petite fille elle, qu'elle a jamais rien géré de ces trips ect...elle m'a avoué un soir ne même pas savoir comment on se faisait vraiment un shoot. Quelqu'un les lui a toujours fait...Mais elle a jamais voulu me dire qui.
 
Et là, putain, quand je l'entends pleurer et crié à l'autre bout du couloir, j'peux pas m'enpecher de pleurer et de crier comme elle. Parce que je sais que c'est dur, parce que je sais que c'est moche, parce que je sais que ça fait mal. parce que je voudrais lui dire de me donner un peu de sa souffrance là...qu'ensemble on s'en sortirais mieux.
Tout le monde chiale depuis tout à l'heure.
Parce qu'on est tous passé par là...et que ce genre de crise de démence, t'es obligée d'attendre qu'elle passe.
Gégé à été obligée de l'enfermer dans la "case", c'est une pièce capitonnée...comme chez les tarés...C'est très rare de mettre quelqu'un là dedans. On y est tous passés au moins une fois.
Mais c'est la seule chose à faire en atendant qu'elle se calme...parce qu'elle est violente pour elle et pour les autres. Alors elle va hurler et se jeter conre les murs, taper, insulter...on connait tous le programme. On avait le même.
 
Mais c'est dur...putain c'est trop dur de l'entendre souffrir comme ça...
 Beaucoup d'entre nous sont sortis du centre pour pas l'entendre. Mais moi je veux rester, tout près, puisque je suis de l'autre côté du couloir. Je veux rester, pour l'entendre et me rappeller encore et encore ce que je ne veux plus. Je veux rester parce que c'est ma façon à moi de la soutenir....
Je peux plus arréter d'écrire alors que je vois quasiment plus les touches...
 
C'est trop dur....j'voudrais que ces démons la laisse tranquille...
J'voudrais qu'ils nous foutent la paix à tous.

15:19 Écrit par emi | Lien permanent | Commentaires (27) |  Facebook |

Commentaires

... c'est facile de là où je suis, mais courage, courage à mort!!!
accroche toi et donne ce que tu peux à Cécile!

Courage...

Écrit par : Lilimoncello | 04/05/2005

... 'Chasser le naturel, il revient au galop' dis tu.... Laisse le passer à côté de toi sans te retourner... C'est pas facile et un peu égoïste de dire ce genre de chose mais t 'sais tu es là pour te soigner TOI et si tu t'arrêtes aux problèmes des autres, ta guérison sera plus lente... Bien sûr, tu sais pas être indifférente à la souffrance de quelqu'un mais il faut essayer de s'endurcir pour ne pas craquer. Tiens bon Emi... Bizzz

Écrit par : stella | 04/05/2005

... Au plus je pense à ta situation, au plus j'ai des souvenirs de mon hospitalisation qui remontent à la surface... Je me souviens d'un jeune de 13 ans très gentil qui était au centre... On jouait aux cartes en fumant une cigarette tranquille avec d'autres de l'étage... Je suis retournée dans ma chambre pour parler avec une voisine de chambre.... 5 minutes plus tard, le gars cassait tout à l'étage, pétage de plomb complet, moi je pleurai car j'avais peur pour ma peau... les infirmiers des autres étages sont arrivés... les flics aussi... Il hurlait comme un enragé, tapait sur toutes les portes, injuriait tout le monde... j'avais tellement peur que je suis allée m'enfermer dans les toilettes des handicapés car c'était la seule porte qui fermait à clé... J'entendais tout, j'ai pas dormi pendant trois jours... du sang dans le couloir....
Mauvais souvenir... mais j'ai vachement évolué depuis... je suis tout autre, une autre femme!
Je sais pas pourquoi je parle de ça.. mais bon

Écrit par : stella | 04/05/2005

... Tu es courageuse , volontaire, attentive aux autres, Emi. Autant de qualités qui, durant de trop nombreuses années, ont, probablement, été occultées par ton autre vie. Tu pourras être fière d'en faire, à nouveau, profiter ton entourrage d'ici un peu plus de 80 jours.

Écrit par : jocaste | 04/05/2005

... Tu es courageuse , volontaire, attentive aux autres, Emi. Autant de qualités qui, durant de trop nombreuses années, ont, probablement, été occultées par ton autre vie. Tu pourras être fière d'en faire, à nouveau, profiter ton entourrage d'ici un peu plus de 80 jours.

Écrit par : jocaste | 04/05/2005

tu boostes même le lecteur!!! Que dire devant tant de détresse? Chaque destin est différent, quelle issue va-t-elle trouver, elle. Tu peux la guider mais pas la porter. Courage Emi...

Écrit par : Antoine sans... | 04/05/2005

quoi ça le naturel ? qu'est-ce qui est naturel, sinon l'aspiration au bonheur qui ne peut évidemment se trouver dans la merde à fumer ou à s'injecter! alors que revienne au galop simplement cette aspiration au bonheur dans un monde qui il est vrai est aussi merdique, mais à tout prendre je préfère ton choix, émi, celui de la liberté et de la seule dépendance quelque part de l'amour et de l'amitié... tu as la mienne, très virtuelle. qu'elle te donne force avec toutes celles exprimées ici de poursuivre ton combat. kisss

Écrit par : mik | 04/05/2005

je passe essuyer tes larmes.
Fais comme tu as envie de le faire , comme ton coeur te parle.
Pour ma part, j'en aurais fait de même pour Cécile, tout comme TOi EMI, puisque je l'ai déjà fait ... tout comme TOI. Tiens bon !
Je t'embrasse, bon courage à tous.

Écrit par : Frany | 04/05/2005

que dire ? "mieux vaux une souffrance utile , qu´une soufrance inutile "disent les fakirs , il y a t´il vraiment une souffrance qui soit utile ?? question ouverte ...

Écrit par : paul himself | 04/05/2005

Ah les démons... Chacun avons les nôtres, mais tous n'avons pas une pièce capitonnée pour les vômir.
Faut les vomir, les cracher, même si on s'en étrangle...
Parfois, on s'aperçoit qu'ils ne sont pas chimiques... plus dur encore de les vomir...
Il y a toujours de démons, chimériques, alcooliques, narcotiques, ou névrotique...
Les vomir pour se rappeler l'attroce saveur du retour, puis le plaisir du repas qui le suivra.
Ta présence la soutient, mais prouve aussi que tu gères, que tu ne fuis pas, et moi ont craint les démons, moins ils osent se rappeler.
Regarde-les en face comme tu le fais douce Emi, puis bien vite ils baiseront les yeux sans que toi tu ne baisses ta garde.
C'est de beau de ne pas fuir...
Comme si tu étais une petite soeur, je te dirais : "je suis fière de toi Emi, fière de tout ton toi !"
Fière de ce toi qui ne baissera pas, plus, les yeux mais les laisseras pétiller de mille et une étoile.
Je te le souhaite Emi...

Écrit par : Amphitrite | 04/05/2005

Un pas de plus vers l'avant selon moi... Tu as (eu) le courage de rester là à l'autre bout du couloir pour t'imprégner encore et encore de ces souffrances que tu ne voudrais plus jamais connaître... et je suis si fière de toi !!!!!! ;-) Alors tends l'oreille et ouvre les yeux, sois en écoeurée, dégoutée pour que ces maux ne t'atteignent plus jamais ! Absorbe au maximum ces pleurs, ces cris et ces coups, qu'ils te servent de bouclier pour demain et les jours d'après... Courage Emi, crois en toi et si parfois c'est un peu plus dur que ça ne l'est déjà, pense que nous sommes là, que la vie t'attends dehors, cette vie nouvelle à laquelle tu aspires tant, à laquelle ta famille et Onze rêvent un peu plus chaque jours... Je t'embrasse...

Écrit par : katy | 04/05/2005

Courage... Comme tu le dis, c'est un passage obligatoire...
Courage Emi, tu avances, ça se lit, ça se sent, ne baisse surtout jamais les bras !
Bisous

Écrit par : Val | 04/05/2005

coucou just' un bisou de passage
je lis, je lis ;-)

Écrit par : lena | 04/05/2005

courage, pas trouvé mieux lol juste dire bonjour et que je vous ai mis en lien sur le blog. Vis bien, vis longtemps...

Écrit par : Mitch | 04/05/2005

silence... je suis bouleversée devant la douleur des autres, je crois plus que par la mienne, mais là je dois avouer que ton courage est immense, affronter ce que tu ne veux plus vivre simplement pour "prendre et partager un peu de sa douleur", c'est magnifique! Je sais que ce que nous, qui ne connaissons rien de tout ça, pouvons dire peut être dérisoire face à toute cette merde que vous tous devez sans choix affronter chaque heure, chaque minute, chaque seconde de vos longues journées, de vos nuits interminables! Sachez, toi, Cécile, et tous les autres que quelque part, on pense à vous souvent et on vous soutient! Même si de loin ça ressemble à "rien" ou prèsque... quelle force EMI!

"Nous sommes comme les noix, nous devons être brisés pour être découverts." Khalil Gibran



Écrit par : nanou | 04/05/2005

Courage... ... à toutes les deux. A toi pour continuer sur la voie sur laquelle tu es si bien partie. Et à elle pour t'y rejoindre, et le plus vite possible. Et quand elle sortira de cette phase du combat, tu seras là pour la soutenir... et nous aussi bien sûr (en esprit au moins).
Tenez-bon... que la Force soit avec vous!
Bizzzzz!!!

Écrit par : Siria | 04/05/2005

Eh ben... Je viens de tout lire le blog d'un coup... de lire coup sur coup ta rage, tes accalmies, ton désespoir, tes lueurs, ton blues, ta soif de vivre, tes papillons, tes coups plus que durs. On ne peut qu'être touchés. Je me joins aux nombreux bloggeurs, pour te souhaiter le meilleur, et pour aujourd'hui et Cecile, du courage, beaucoup de courage, et tu n'en manques pas; j'espère qu'elle s'en sortira aussi bien que toi. Bravo...

Écrit par : Nab | 04/05/2005

Un couloir vous sépare mais vous êtes tellement proches sauf que tu as une réelle avance sur Cécile. Sois courageuse pour deux...

Écrit par : Hollynx | 05/05/2005

il est 4h du soir dans ma conception du temps,je fait le tour des blogs J'ai tout lu...je peut pas tout comprendre je pense (meme si j'ai eut mes histoires ossi,pas aussi forte).

mon seul comment sé:
t'as changée entre le 1er et le dernier post,comme si on avait échanger un baril de 50l de jus d'orange ordinaire en un de 10l concentré extra-strong qui pique les yeux...

Écrit par : house_in_the_clouds | 05/05/2005

Believe
Crois y pour toi
Crois y pour elle
Crois y pour eux
Mais crois y

Meme si tu as les larmes aux yeux
les poings serrés
les jointures blanchies
et cette putain d'envie d'hurler
de concert, avec elle
a s'en faire exploser l'intérieur

Tiens le coup
Tu es la mascotte Emi
C'est toi le Leader a present
Tu es la terre fertile de leurs espoirs
En toi leurs racines cherchent leurs appuis

Nourris les
Donne leur ta voix
La fenetre de tes mots
Transmets ce cri, aujourd'hui
Transmets leur verbe, demain
Tu existes pour cela aussi

Je t'aime. Courage. Je suis la, pas loin, en pensée, avec toi.

Écrit par : Onze | 05/05/2005

courage emy on est là émi,sois forte , tu l'es, je le sais, ferme cette porte, regarde l'avenir qui voudrait te fleurir;;;;;Emy on est là, pour ne plus connaître le froid de ces heures loin de toi! Emi fonce, la vie t'attend!

Écrit par : é lise | 05/05/2005

Hi! nice flog.

:)
















Écrit par : Le Cande | 05/05/2005

... Ce que vous endurez, vous tous, est incroyablement plus fort que mes pires états de manque en tant qu'alcoolique. Aussi n'oserais-je pas te dire "courage". Mais simplement te témoigner tout mon respect pour ton combat et pour ton attitude envers Cécile.

Écrit par : Wineblood | 05/05/2005

a propos de "vivre ou mourir" cela ne veut pas dire que si n´on l´ai pas livre il faille mourir , bien au contraire , mais ca signifi qu´il faut lutter , lutter pour sa liberté , pour se sentir bien , se sentir heureux , comme tu le fais tout les jours , tu combats tes démonts pour retrouver ta liberté d´antan, quand tu ne t´était pas encore "pourie la vie" je t´embrasse sur les deux joues !!

Écrit par : paul himself | 05/05/2005

.. Je pense à toi...

Écrit par : Antoine s | 05/05/2005

Ce n'est qu'un début... continue le combat J'ai parcouru ton blog et j'avoue avoir été ému voire très ému par ce que j'ai lu.
Mais, il ne faut pas se leurrer, chacun a ces démons et tu ne peux te battre contre les démons des autres. Tu as ton combat à mener et Cécile le sien.Ce boulet que tu traines (la drogue) sera toujours là avec toi. Il s'estompera au fil des années, ce qui te rendra plus forte et là tu seras plus dispo pour les autres. Mais pour l'instant tu ne dois penser qu'à toi. je sais que c'est égoïste mais c'est vital surtout pour la suite.
La liberté tu vas devoir la reconquérir et je t'assure ce n'est pas évident.
Mais le combat en vaut la chandelle. La Liberté n'a pas de prix sauf celui que tu veux bien lui donner.
Bottes-toi les fesses et courage

serguei

Écrit par : Serguei | 05/05/2005

Passée pour te dire Bonjour.
Bisous. Le temps passe ...

Écrit par : Frany | 06/05/2005

Les commentaires sont fermés.