14/04/2005

petite victoire

Msn à ceci de particulier de permettre à deux parfaits inconnus de faire plus ample connaissance...ce qui à donc permis à Yves d'en savoir davantage à mon sujet et d'être le premier à savoir que j'avais autorisation de renrer chez moi ce week-end. J'ai revu personne depuis paques. Putain c'est vraiment bon de savoir que je regagne mon chez moi.
 
J'ai expliqué à Yves quelques unes des règles que nous avons ici au centre. Il faut savoir que c'est ce qu'on appelle de la "détention educative"...Je purge une peine commencée en établissement penitentiaire. Parce qu'evidement (ça va presque de paire ), j'ai fait ce qu'il fallait pour avoir ce que je voulais et dans ce milieu là, on se permet tout quand on n'a pas une tune et qu'il nous faut notre came.Et ça passe très souvent par la case "prison", sans toucher 20 000 balles.
 
Donc une permission de sortie, c'est du bonheur en barre.
 
Prendre un bon bain chaud, dans une salle de bain qui aujourd'hui me donne l'impression d'etre dans un 4 etoiles, savourer la cuisine de maman, qui est quand même autre chose que celle de michel et henri ici, me ballader en bord de mer et prendre ce qu'il faudra d'iode pour les semaines à venir, serrer les petits bouts dans mes bras et me les approprier un instant pour rever encore,  voir mes amis, m'assoir 5 minutes sur un banc avec eux et regarder la vie tant qu'y'en a...
 
Rencontrer quelqu'un peut etre...qui sait...j'en ai de plus en plus envie.
 
Parfois je me demande ce que j'aimerais faire avec "l'autre"...
Manger des peches, des crevettes, des tomates confites...aller à la peche, danser de la salsa ou du bossa nova, lire le journal par dessus son épaule, lui préparer son petit déjeuner, mettre ma brosse à dents tout près de la sienne, remplir des caddies, acheter un fer à repasser et lui faire ses chemises, balancer le fer par la fenetre, lui dire des vérités, me rappeller que toute vérité n'est pas bonne à dire, le reveiller quand il ronfle, jouer au cartes et le laisser dire que je ne sais vraiment pas jouer, lui faire porter les bagages, ramasser ses chaussettes, le reveiller encore, mangé des confitures de mures sur des tartines coupées ensembles, lui offrir un chien, un chat, un perroquet, un éléphant, nettoyer son lavabo plein de poils, m'agacer au bruit du trentième tour de cuillère dans son bol de café, écouter miles davis sur ses genoux, lui laisser des mots doux au rouge à lèvre sur le mirroir, lui glisser à l'oreille que je l'aime, l'entendre rentrer d'une soirée avec ses copains, boire de la bière avec lui devant les match de foot, lui faire découvrir l'odeur des boulettes d'ambre...prendre des photos...
 
rencontrer quelqu'un ...Etre sa godiche,  faut m'aimer sacrément...ça me va comme un gant. faire de moi tout et pas n'importe quoi.
 
 

17:03 Écrit par emi | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

... Bonne nouvelle pour ce week-end!
Bisousss

Écrit par : lena | 14/04/2005

Ecouter Miles Davis sur ses genoux..
Tiens, il se trouve que j'ai une paire de genoux et une collection appréciable de l'ami Davis :)

Comme tu le disais il n'y a pas si longtemps... "Sortir d'abord"...

Écrit par : Jorael | 14/04/2005

Chuuuuuut tout le monde doit pas savoir ;-)))) lol
Gégé : Merci pour la petite, à quand une petite discution entre nous ? Emi à mon Email et mon messenger

Écrit par : Yves | 14/04/2005

ça remet les pendules à l'heures et dire que certains vivent le bonheur que tu décris et ne s'en rendent même pas compte !

Écrit par : Nola | 15/04/2005

Les commentaires sont fermés.