13/04/2005

eternal sunshine of the spotless mind...

Rico à fait une OD hier soir...Maman vient de m'appeller.
Je sais pas vraiment quoi écrire en fait,. J'ai les doigts qui courrent tous seuls sur ce claviers...seraient-ils accros à ça...
J'ai envie de parler pourtant. Parler de lui évidement.
Putain mais dire quoi ?
 
Je ne dois jamais oublier ce que j'ai fait...
Rico c'était mon ami, avant de ne devenir que mon dealer...
Famille aisée, fric facile, apologie de la tune comme seul sujet de discussion entre papa et maman.
Et Rico , là dedans, cuillère d'argent dans la bouche, mais le coeur vide de sentiments...pas d'affect...de l'argent, mais pas d'amour, pas de sensibilité.
 
C'est ça qui l'a fait plongé je pense. Il payait sa came easy lui...pas besoin de faire la pute, papa et maman fournissait le fiston en heroine...
Au début, c'était vraiment un mec sympa, à la recherche d'amitiés, de partages, d'échanges.
Moi j'ai kiffé un paquet de fois avec lui.
 
Et pis, comme nous, il est devenu très con...et finalement pas tant que ça...Papa et maman , en bons professeurs de marketing, lui avait donné la meilleure formation possible...Ils fabricaient sans meme s'en rendre compte un enculé de la pire espèce.
 
Il vendait de la merde à des gosses, ils les invitaient à prendre en quantité, leur permettant de regler plus tard ce qu'ils devaient. Sauf qu'il y avait jamais de plus tard. Ces bouffons, finissaient par consommer la moitié de ce qu'ils prennaient comme marchandises...Ils pouvaient pas payer...donc ils bossaient pour lui, et à leurs tours ils allaient enculer deux ou trois autres pigeons...c'est la loi du plus fort, et à ce jeu..il était très fort.
La came c'est une vraie machine economique ...
De l'ami, il est devenu mon dealer, ni plus ni moins.
 
Je sais que ça peut paraitre fort, mais je pleurerais pas pour lui...Il à jamais pleurer pour personne. Il a jamais refuser mes services en nature contre un peu de sa merde...
 
Si t'avais les tunes, t'avais du 1er choix, de la pure came, un truc excellentissime...si t'en avais un peu moins, tu pouvais encore taffé un peu pour lui et te contenter du 2eme choix. Mais si tu voulais pas taffer pour lui et que t'avais pas une tunes, tu pouvais toujours le sucer.
 
 
"...et si t'avale...j'te filerait du 2eme choix ma puce"...
 
J'pleurerai pas sur ta tombe enculé.

14:43 Écrit par emi | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Bin oui ça commence toujours comme ça tu as un copain qui a du pognon et qui marche à la dope, et tu rentre dans le système, j'ai eu plus de chance moi, on était à l'école et le copain s'est fait lourdé, j'ai consommé que pendant 1 mois et demi environ. Mais,ton Rico, c'est une vrai salope, lui

Écrit par : Yves | 13/04/2005

Triste réalité Mais réalité quand même !
Je suis vraiment heureux que t'as pu enfin décrocher. Que se soit dans ton corps ou dans ton esprit !

Tu n'est plus une statistique Emi, tu es devenue un exemple !

PS : reçu mon mail ?

Écrit par : Nola | 13/04/2005

... Pour Rico, ce sera sans commentaires... Y en a des "Ricos"... Et c'est malheureux mais c'est comme ça...

Et ton post précédent, ... Un vrai plaisir !!! :o)

Même si c'est encore tot, moi je vous dis "Chapeau bas" Mdame !!!
Bisous

Écrit par : Val | 13/04/2005

... Scotché sur ce post ci... sans voix...
Mis à part pour Rico, je dirai créééf enculé ti..

Écrit par : Piero | 13/04/2005

... désolé pour messenger, mais je sais pas pourquoi, il se ferme tout le temps....

Écrit par : Piero | 13/04/2005

Par chez Val... ...je te découvre et je suis scotchée, par ton vécu, ta façon surtout de le raconter...je reviendrais c'est sûr !
Tant pis pour Rico hein... la roue tourne, et plus vite qu'on ne le croit !

Écrit par : teen_spirit | 13/04/2005

Victimologie
Hierarchie des victimes, comme en taule. Y'a ceux qui cognent et ceux qui dégustent... Il n'y a pas meilleur bourreau qu'une autre victime, pas de dictateur plus vicieux qu'un esclave. Victime, Emi, toi, lui, tous dans le même système, tous prets au pire pour un paradis artificiel... Et il y en a encore d'autres, ceux qui fligunent, ceux qui braquent...

Moi non plus je ne pleurerais pas sur sa tombe si j'étais toi... Non pas par ce que la came l'a rendu infect, ni par ce que la geule dans la blanche il se gardait encore le cul dans le beurre, ni meme pour ces pauvres gosses brulés pour le fric...

Non, je ne pleurerais pas pour lui, par ce que lui n'a pleuré pour personne. C'est tout ce qui distingue ceux que j'aime des autres... La faculté de pleurer pour autrui.

Tu m'étonneras toujours Emi, même ça, en définitive, en dépit de tes 7 ans d'enfer et de tes 22 petites années, tu l'as compris bien en avance.

Douce Emi, vois tu comme ton passé s'enterre tout seul, de lui meme ?

Bien à toi.

J.

Écrit par : Jorael | 13/04/2005

bonsoir mam'zelle et un salaud en moins .....:-)))
gros bisous

Écrit par : bio | 13/04/2005

Les commentaires sont fermés.